Manifeste

Nous sommes entrés dans une nouvelle ère :
l’ère de la société critique.

 

Notre vision

La transformation de nos sociétés par les technologies d’information et de communication a atteint une dimension sans précédent. Cette transformation majeure a généré une rupture essentielle dans la prise de parole publique : la fin de la suprématie du message.

La société est devenue critique car toute parole publique est d’abord comprise à partir de celui qui parle, de son rapport à la société, de ses engagements, de l’institution qu’il représente. L’ère critique met le message à l’épreuve du messager. La question que l’ère critique pose à tout intervenant public est moins « que dis-tu ? », ou « comment le dis-tu ? », mais : « d’où le dis-tu ? ». Chaque message est mis à l’épreuve des actes, des engagements et des convictions de celle ou celui qui le porte.

À l’ère critique, toute prise de parole est une épreuve de cohérence et d’expertise. L’ère des communications institutionnelles, verticales ou unilatérales est terminée.

A l’ère critique, communiquer, c’est participer à la société, et non s’adresser à elle. Comment faire valoir cette participation ? Comment la légitimer et la défendre ? Et, surtout, dans ce contexte, comment préserver son leadership?

Notre conviction méthodologique

A l’ère critique, communiquer, c’est participer à la société, et non s’adresser à elle.

 

Comment faire valoir cette participation ? Comment la légitimer et la défendre ? Comment préserver son leadershipIl ne suffit plus de bien parler, il faut parler bien : se rendre légitime à s’exprimer, s’engager dans une position de communication, dans un dialogue avec la société.  

L’acte de communication nécessite d’analyser la position d’un dirigeant avant de l’aider à définir ses messages ou de les diffuser. Un tel acte n’est pas qu’une précaution : c’est une fondation. Le premier devoir des conseils, aujourd’hui, est d’aider ceux qu’ils accompagnent à rendre leur parole à la fois signifiante et significative. S’assigner une position dans le débat de société  ne doit pas être laissé au hasard des reprises et des commentaires. S’assigner une position est un acte stratégique, parce qu’il engage la parole présente et à venir.  Le secteur de la communication doit s’adapter aux nouvelles exigences de l’ère critique.

L’intégration nouvelle de la communication stratégique au monde du  conseil aux dirigeants montre que les modèles traditionnels de nos métiers sont à la croisée des chemins, qu’ils se transforment, se digitalisent et se complexifient.  Nous portons la conviction qu’un métier renouvelé appelle un nouveau type d’organisation, un nouveau type de conseil, plus agile, réactif et collaboratif. Dans cette ère critique, WEMEAN représente un conseil nouvelle génération.

Le dirigeant doit se faire le garant et l'ambassadeur de la raison d'être de son entreprise, il doit en devenir le Chief Meaning Officer dans une logique de transparence, de leadership, et d’engagement. Ce n’est qu’à la condition de rendre à la communication sa réelle dimension sociale et inclusive qu’elle ne sera plus “que de la communication” !

Nous sommes convaincus que la raison d’être est la condition de l’impact des entreprises dans la société. Parce qu’elle est porteuse de sens et correspond aux attentes des nouvelles générations de talents et de consommateurs, elle est aussi créatrice de valeur.

Notre conviction stratégique

A l’ère critique, le premier rôle d’un dirigeant est de créer du sens et de faire vivre la raison d’être de son entreprise.