La raison d’être d’Orange : « Les clés d’un monde numérique responsable »

En révélant sa raison d’être en décembre 2019, soutenue par ses actionnaires, le Groupe Orange fut l’une des premières sociétés à raison d’être du CAC40 au sens de l’article 1835 du code civil, après une concertation ouverte à ses 150 000 collaborateurs.

Une Raison d’être inscrite aux statuts du Groupe Orange

L’assemblée générale des actionnaires, réunie le 18 mai 2020, a adopté à la quasi-unanimité la raison d’être d’Orange en l’inscrivant à l’article 2 de ses statuts :

« L’acteur de confiance qui donne à chacune et à chacun les clés d’un monde numérique responsable. »

Statuts d’Orange, depuis mai 2020

À la raison d’être d’Orange sont désormais adossés quatre piliers d’engagement. Ceux-ci viennent expliciter les objectifs qu’Orange a choisi de poursuivre selon les principes de sa raison d’être. Ainsi, Orange se propose d’être un acteur de confiance pour un monde numérique responsable, en étant engagé pour :

Pour chaque pilier, Orange a défini une feuille route concrète avec un plan d’actions et des indicateurs de preuve.

L’ensemble constitue un socle cohérent sur lequel Orange déploie sa stratégie Engage2025 et porte un projet d’entreprise alliant l’impact positif sur l’humain, l’environnement et le business.

La raison d’être d’Orange est ainsi la boussole des choix stratégique et des actions du quotidien de chaque collaborateur du Groupe :

« Parce qu’elle est à la fois l’expression de notre identité et de notre projet, la raison d’être a la valeur d’une boussole : elle inspire notre stratégie, elle guide l’ensemble de nos décisions et nos actions. »

Stéphane Richard (P-DG d’Orange)

La raison d’être d’Orange : une démarche de co-construction, reflet d’un projet d’entreprise partagé

Le processus de formalisation de la raison d’être d’Orange a commence en 2019 avec un top départ lancé par Stéphane Richard sur Twitter le 12 juin 2019 :

En quelques semaines, l’initiative mobilise largement et permet le recueil de près de 15 000 contributions par tweets. La concertation s’est ensuite généralisée à l’échelle du Groupe grâce à l’application Toguna. Plus de 130 000 votes et idées sont ainsi partagées et soumises à l’avis de tous les participants.

Cette approche à la fois créative et mobilisatrice a permis, en décembre 2019, la révélation de la raison d’être d’Orange, et de ses deux premiers piliers d’engagement : pour l’égalité numérique et pour la planète.

De la raison d’être à la raison d’agir d’Orange : le comité raison d’agir inauguré le 19 novembre 2021

Le 19 mai 2021, le P-DG d’Orange Stéphane Richard annonce à l’assemblée générale, lors de son discours introductif, la composition d’un comité raison d’agir. Avec une raison d’être, des piliers d’engagement et ce comité, Orange se dote d’un dispositif inspiré de la société à mission.

Ce comité raison d’agir est chargé d’accompagner Orange dans la réalisation de sa raison d’être, de suivre l’évolution des indicateurs de performance et de conseiller le Groupe pour rendre la raison d’être d’Orange pleinement performative.

Réuni pour la première fois le 19 novembre dernier, il est composé de 8 personnalités qualifiées et de 2 membres du ComEx du Groupe.

L’ensemble de la démarche s’intègre dans un cadre global partagé : les objectifs de développement durables des Nations Unies. Ainsi, à travers sa raison d’être, sa stratégie. Engage2025 et l’ensemble de son projet d’entreprise, Orange entend contribuer activement à 6 ODD :

La raison d’être d’Orange au cœur de l’action et de la communication du Groupe

Depuis l’adoption de sa raison d’être et la déclinaison en piliers d’engagement, Orange communique activement et s’engage concrètement pour une économie responsable, pour une société de confiance, pour l’égalité numérique et pour l’environnement. Ainsi, en octobre 2020, Orange lançait son programme « RE«  pour accélérer le recyclage, la reprise et le reconditionnement des mobiles.

Cette action concrète en faveur de l’économie circulaire est pleinement alignée avec la feuille de route du pilier d’engagement « pour l’environnement ». Le programme « re » se décline en actions opérationnelles :

  • réduire les externalités à la source avec l’éco-conception ;
  • collecter les équipements usagés avec la cible de 30 % de mobiles usagés collectés ;
  • donner une seconde vie aux équipements grâce au reconditionnement avec un objectif de plus de 90% des terminaux fixes (tels que les box) collectés.

« RE » est un exemple concret de démarche transversale, intégrée à tous les niveaux de l’entreprise, alignée avec la raison d’être et le plan stratégique Engage2025.

Découvrez la nouvelle étude WEMEAN

Six mois après son analyse du SBF120, WEMEAN réalise une nouvelle étude sur la raison d’être et la qualité de société à mission parmi les startups du FT120.